L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)

Entrée en vigueur le 1er Janvier 2002, l’APA est une aide financière. Cette aide est attribuée aux personnes âgées dépendantes de 60 ans ou plus, vivant à domicile ou en maison de retraite. En fonction du niveau de dépendance et de perte d’autonomie, le montant de l’APA peut varier.

Aides financières de l’Etat ou de la Commune

Les chèques Emploi-Services

Dans le cadre des actions en faveur du maintien à domicile, plusieurs prestations concernent plus particulièrement les personnes de plus 60 ans, et notamment celles qui connaissent une perte d’autonomie. C’est le cas par exemple de l’assistance aux personnes qui ont besoin d’une aide personnelle à leur domicile, de la garde-malade, de l’accompagnement des personnes en dehors de leur domicile. Les sommes versées par le contribuable à un salarié, une association agréée ou un organisme habilité, pour une activité de service à la personne (tâches ménagères, assistance aux personnes âgées) rendu à domicile, ouvrent droit à un avantage fiscal. Le coût total (salaires et charges sociales) supporté pour l’emploi d’un salarié à domicile ouvre droit à un avantage fiscal de 50 % sur un plafond de dépenses de 12 000 €, majoré de 1 500 € par enfant à charge et pour chacun des membres du foyer fiscal âgé de plus de 65 ans. Cette majoration s’applique également lorsque le contribuable rémunère un salarié au domicile d’un ascendant bénéficiaire de l’APA, âgé de plus de 65 ans.

Les chèques vacances

Les chèques vacances permettent aux personnes âgées ou dépendantes de bénéficier de séjour de vacances avec une aide financière.

Bons préfinancés

Des bons préfinancés de 200 euros seront notamment distribués aux 660.000 personnes âgées dépendantes bénéficiant au 1er mars 2009 de l’aide personnalisée à l’autonomie (APA)

Minimum Vieillesse

Des revalorisations du minimum vieillesse pour les personnes seules le porteront à 777 euros par mois d’ici 2012.

Prise en charge de la dépendance

  • La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009 prévoit d’ores et déjà la prise en charge de la dépendance lorsqu’elle est liée à la maladie d’Alzheimer et un meilleur accompagnement des personnes handicapées.
  • mettre en œuvre un nouveau droit universel à l’évaluation des besoins d’accompagnement des personnes en perte d’autonomie, quel que soit leur âge
  • améliorer et mieux coordonner l’ensemble des dispositifs de soutien à domicile, afin notamment d’aider d’avantage les personnes les plus lourdement dépendantes ou isolées.
  • réduire le « reste à charge » des personnes résidant en maison de retraite

L’aide ménagère

L’aide ménagère est une prestation attribuée aux personnes âgées dépendantes nécessitant une aide matérielle pour vivre à domicile.

Les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD)

Les services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) sont destinés aux personnes âgées de plus de 60 ans, malades ou dépendantes. Ils dispensent des soins infirmiers et d’hygiène générale, ainsi qu’une aide dans l’accomplissement des actes essentiels de la vie courante.

L’allocation de logement sociale

L’allocation de logement sociale est une aide au logement versée notamment  aux personnes âgées de plus de 65 ans.